Le secteur automobile ainsi que le parc de véhicules en France sont régis par de nombreuses réglementations. Qu’elles soient décidées pour des raisons économiques ou écologiques, ces lois touchent la majeure partie des français. Il est donc important d’en connaître la teneur et l’impact.

C’est notamment le cas pour ce qui est des véhicules hors d’usage (VHU). Chaque année, ils sont estimés à 1 million, et doivent être traités de sorte à éviter toute pollution supplémentaire, et afin de renouveler les véhicules circulant sur le territoire. Mais qu’est-ce qu’un véhicule hors d’usage, et comment le recycler ? Les éléments de réponse pour y voir plus clair.

Qu’est-ce qu’un VHU ?

vhu

L’appellation « véhicule hors d’usage » ne désigne pas uniquement les voitures irréparables suite à de gros accidents. En vérité, c’est bien plus large que cela. L’acronyme VHU est utilisé pour qualifier tous les véhicules qui sont destinés, pour une quelconque raison, à être détruits, et donc à disparaître du parc automobile français.

Cette catégorie n’est utilisée que pour ce qui concerne les véhicules particuliers, à savoir : les voitures, les véhicules à trois roues et les utilitaires ayant un PTAC maximum de 3,5 tonnes. Les autres véhicules sont quant à eux concernés par d’autres réglementations.

Le fait de destiner une voiture à la casse peut résulter de plusieurs situations. Mais quel qu’en soit le motif, la procédure de destruction et de recyclage est la même. Ainsi, les propriétaires de VHU peuvent faire face à cette situation si :

  • Le véhicule est accidenté, à tel point que d’éventuelles réparations ne pourraient pas garantir la sécurité du conducteur ou des autres usages.
  • Les réparations nécessaires sont techniquement impossibles, ou si le propriétaire n’a pas les moyens de les payer.
  • Le véhicule en question est trop ancien pour être revendu comme voiture d’occasion.
  • Le contrôle technique, malgré les contre-visites, ne permet pas la remise en circulation du véhicule.
  • Bénéficier de la prime à la conversion du gouvernement sur un nouveau véhicule en échange de la mise en centre VHU d’un ancien véhicule

Dans ces cas par exemple, le véhicule ne peut donc ni être utilisé ni être vendu. Le propriétaire doit alors se rapprocher d’un centre VHU qui se chargera de la destruction de l’engin.

Qu’est-ce qu’un centre VHU ?

centre-vhu

Les centres VHU sont des professionnels agréés par l’État. Ce sont les seuls professionnels autorisés à procéder à une destruction, et leur mission est plurielle. Les réglementations qui régissent leur activité sont nombreuses et strictes. En effet, ils sont non seulement amenés à gérer la destruction des véhicules, mais ils sont également dans l’obligation de s’assurer que ce processus répond à des critères écologiques.

C’est dans ce cadre qu’intervient le terme de recyclage des VHU. Selon les directives établies par l’Union Européenne, les véhicules destinés à la casse doivent en effet faire l’objet d’une attention toute particulière. Ainsi, chaque voiture doit pouvoir être recyclée à hauteur de 85 % minimum. Qu’il s’agisse des pièces encore utilisables d’un point de vue techniques, des différents revêtements, ou des portions de carrosserie, tout ce qui peut être réutilisé doit l’être.

C’est ensuite que le véhicule peut être broyé. Les contrôles en ce sens sont d’ailleurs fréquents et nombreux. Par ailleurs, de lourdes sanctions peuvent être prononcées envers les professionnels qui ne respectent pas ces règles. Tout comme pour les propriétaires qui abandonneraient un VHU sur la voie publique ou pire continueraient de rouler avec un VHU.

Fermer le menu